Particularités cognitives, entre normalité et troubles

La complexité des diagnostics multiples et surdiagnostics

22 septembre 2022

Foire aux questions Conférenciers

Accéder aux conférences du symposium 2022 en cliquant sur Voir toutes les conférences.

FÉLICITATIONS à Myriam Therrien, l’heureuse gagnante du livre Neuropsychologie de l’enfant et de l’adolescent, offert par notre partenaire Les éditions Chenelière-Somabec.

En collaboration avec la Société francophone des troubles des apprentissages et du langage (S0FTAL), les conférences de notre symposium 2022 offrent l’occasion d’une réflexion sur les embûches et les opportunités d’une approche diagnostique catégorielle par rapport à une approche diagnostic dimensionnelle pour favoriser l’intervention auprès d’enfants et d’adolescents ayant un trouble neurodéveloppemental. La professeure émérite Maryse Lassonde a fait la conférence d’ouverture  pour ensuite laisser la place à une série de plusieurs conférenciers réputés choisis pour discuter de la complexité des diagnostics souvent multiples.

Les classifications permettent en effet d’identifier des populations homogènes pour favoriser la recherche et le traitement. En clinique, des symptômes communs à plusieurs de ces catégories complexifient les hypothèses diagnostiques.  Dans le DSM-5, l’introduction de modèles spectraux permet d’aborder l’aspect dimensionnel des troubles mentaux, plutôt qu’exclusivement catégoriel, mais qu’en est-il pour le traitement? Tient-on compte de ces aspects dimensionnels?

  • La conférence Les TDN (troubles neurodéveloppementaux) : de l’inflation de diagnostics à l’insuffisance de réponses aux situations de handicap abordera ce problème de correspondance entre diagnostic et traitement. La croissance des diagnostics de TDA/H inquiète. Dans certains cas, il s’agit d’un véritable TDA/H, parfois, les symptômes cachent une autre problématique. Le diagnostic de TDA/H est-il correctement posé?
  • Le Sluggish cognitive tempo (ou rythme cognitif lent) permettra de voir la distinction qu’il est possible de faire avec des symptômes de diagnostics potentiellement confondants.
  • Avec Autisme : hétérogénéité des profils cognitifs et trajectoires développementales, on comprendra la complexité du diagnostic pouvant contribuer à des conclusions erronées.
  • Il est difficile de distinguer les manifestations typiques d’un autisme de celles d’un trouble de la communication sociale; Le trouble de la communication socio-pragmatique (TCSP), une enclave diagnostique à démystifier nous éclairera sur le sujet.
  • Les données issues des neurosciences et de la neuroimagerie proposent un modèle de dysfonctionnement de circuits cérébraux pour expliquer Les HPdys (haut potentiel) ou enfant doublement exceptionnel.
  • La présentation Tics, TOC, TDAH ou TSA… Des comportements répétitifs au manque d’inhibition, quel est le vrai visage du syndrome de Gilles de la Tourette (SGT)? éclairera sur les troubles qui, associés au SGT, complexifient le diagnostic et proposera des interventions mieux ajustées.
  • Une meilleure connaissance des mécanismes impliqués dans la cognition sociale peut-elle apporter un apport à notre compréhension des cas complexes? C’est ce que suggère: Cognition sociale en neurodéveloppement. De la théorie à la pratique. Pour clore le symposium, Une étude de cas complexes avec multidiagnostic nous sera présentée.

Comité scientifique

Francine Lussier, Directrice des activités cliniques et scientifiques au Centre de formation CENOP; Professeure associée au département de psychologie de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Annie Stipanicic, Directrice du département de psychologie; Professeure titulaire de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Le symposium a eu lieu exclusivement en diffusion WEB en direct et est disponible jusqu’au 31 décembre 2022, à toutes les personnes inscrites  à la journée du 22 septembre 2022.

Reconnaissance Formation continue OPQ: 8 heures, 1 heure par conférence

La Société francophone des Troubles d’Apprentissage et du Langage (SoFTAL)

Partenaire du 8e symposium du Centre de formation CENOP

La problématique des troubles de l’apprentissage et du langage est devenue un domaine majeur de la recherche dans diverses disciplines, psychologie cognitive, neurosciences, neuropsychologie, sciences du langage, sciences de l’éducation…. avec la particularité singulière de nécessiter, pour une vision cohérente de ce champ d’étude, une approche transdisciplinaire et donc des échanges réguliers entre praticiens de différentes disciplines.

Aujourd’hui, cette nécessaire transdisciplinarité, a amené un certain nombre de  praticiens à proposer la création d’une société savante qui soit le lieu privilégié et régulier de cet échange entre praticiens et chercheurs de langue française : la « Société Francophone des Troubles des Apprentissages et du Langage (SoFTAL) ».

Les membres de cette société sont tous les professionnels pouvant faire la preuve d’un exercice exclusif ou principal dans le domaine des troubles d’apprentissage et souhaitant adhérer à un mode d’échanges basé sur les principes de la démarche scientifique.

Les connaissances et les avancées scientifiques sont largement réparties entre les différents pays traditionnellement impliqués dans la réflexion sur les apprentissages et leurs perturbations : la Belgique, la Suisse et le Canada, principalement, mais aussi tous les autres pays non francophones, en particulier méditerranéens, dont la culture est proche de la nôtre et pour qui la langue française n’est pas un obstacle, voire un attrait supplémentaire, d’où le choix d’élargir d’emblée à la francophonie.

Nous avons là un contexte globalement favorable qui devrait nous permettre de créer une société savante qui soit capable à la fois d’attirer les cliniciens et les chercheurs, y compris dans le domaine de la pédagogie, et de fournir à ses adhérents une information de qualité et un terrain d’échanges fructueux et attractifs en gardant intangibles les principes qui nous ont amenés à décider sa création : échanges entre disciplines et priorité donnée à la méthode scientifique.

Pour plus d’informations ou pour devenir membresoftal.tnd@gmail.com

Nos partenaires

  • L’IU DI-TSA est rattaché au Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec ( CIUSSS MCQ).

    Affilié à l’Université du Québec à Trois-Rivières

  • L’objectif de la SoFTAL est de faire progresser les connaissances de la neuropsychologie du développement en fédérant les cliniciens, les chercheurs, les enseignants, les étudiants, en mobilisant des actions de recherche clinique et fondamentale et de formation.

  • L’Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA) a pour mission de contribuer à l’exercice de la médecine auprès des enfants, proposer des outils et des recommandations pédiatriques et accompagner la formation continue des pédiatres fin d’assurer une meilleure prise en charge de l’enfant.

  • Les éditions Hogrefe sont une maison d’édition indépendante d’ouvrages et d’outils psychométriques destinés aux professionnels de la santé et de l’éducation. Créativité, innovation et expertise sont au cœur de notre approche. Nous sommes également un partenaire engagé auprès des chercheurs et plus largement auprès du monde universitaire.

  • Depuis 1964, nous fournissons aux professionnels des outils d’évaluation psychométriques issus de la recherche scientifique. IRP publie des tests pour l’évaluation des capacités cognitives et des fonctions exécutives.  Nos outils sont utilisés par des professionnels au Québec, en France, Belgique, Suisse

  • L’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) organisait son 19e congrès au Québec, les 23 et 24 septembre 2022 ( en présentiel et en ligne). Ce fut une occasion de croiser des visions disciplinaires différentes dans un objectif diagnostique commun.

  • A.N.A.E. (Approche neuropsychologique des apprentissages chez l’Enfant) diffuse des connaissances scientifiques actualisées en langue française sur le développement de l’enfant et les apprentissages, leurs difficultés et leurs troubles.

  • Reconnus mondialement, les produits et services de Pearson Clinical Assessment permettent aux professionnels qualifiés et compatissants d’améliorer la vie des gens. Nous offrons une gamme complète d’outils d’évaluation fondés sur la recherche qui sont valides, fiables et qui représentent la plus haute qualité technique dont sont dotées les évaluations d’aujourd’hui. Nous sommes particulièrement reconnus pour nos contributions d’excellence en matière d’évaluation dans les domaines de la cognition/habileté, la mémoire, la neuropsychologie, le comportement, la personnalité/psychopathologie, le rendement scolaire, le développement moteur et le langage. Nos marques-vedettes comprennent les gammes de produits Wechsler et Kaufman, le MMPI, le BASC, le CELF et le Vineland-3-CDN-F.

  • Annie Lussier, orthopédagogue depuis plus de 20 ans, est propriétaire de la Clinique Apprendre! ainsi que d’Onomatopée! Créations d’applications pédagogiques. La Clinique Apprendre! offre des rencontres de rééducation orthopédagogique en présentiel et en télépratique avec une approche ludique qui s’appuie sur les concepts de la gamification des apprentissages. Pour sa part, Onomatopée! crée des applis, elle a déjà trois applications pédagogiques à son actif pour apprendre à lire Bloups! pour apprendre à reconnaitre les nombres Blips! ainsi que pour retrouver le plaisir de lire Bla Bla Bla!

    Pour plus d’informations ou par simple curiosité :
    Cliniqueapprendre.ca
    Onomatopee.ca